« Je sens mon estomac se nouer dès que je jette un coup d’œil à mes finances personnelles. Je me sens dépassée et je me replie sur moi-même. L’argent me rend tellement nerveuse. » – Jacqueline, 42 ans, mère divorcée menant une carrière professionnelle
Vous êtes-vous déjà sentie comme Jacqueline? Si oui, vous n’êtes pas seule : 81 % des femmes disent être préoccupées par leurs finances et 48 % des Canadiens déclarent souffrir d’insomnie en raison de soucis financiers. En outre, 44 % des Américains affirment que l’argent est leur principal facteur de stress.
En plus de leurs préoccupations quotidiennes, les femmes signalent qu’elles sont inquiètes à l’idée de manquer d’argent à la retraite, de tomber malade et d’être incapable de travailler, et de devoir soutenir financièrement un être cher. Chez certaines personnes, l’anxiété est un facteur de motivation pour passer à l’action. Chez d’autres, elle alimente l’évitement.
Quelle que soit votre réaction, sachez qu’il est humain de se montrer émotive à propos de l’argent. Le problème ne provient pas des sentiments que vous avez par rapport à vos finances, mais plutôt de la manière dont vous gérez ces sentiments.
La finance comportementale étudie l’incidence de la psychologie sur les habitudes financières et la prise de décision. Même si la finance est souvent considérée comme un exercice logique et intellectuel, la finance comportementale a montré que la gestion de l’argent et les placements sont fortement influencés par les pensées et les sentiments humains. La bonne nouvelle, c’est qu’une fois que vous savez ce que vous ressentez, vous pouvez utiliser ces renseignements pour faire de meilleurs choix financiers.
Voici cinq étapes pour transformer votre anxiété financière en actions positives.
Ne vous enfoncez pas la tête dans le sable.
Si vous avez l’habitude de fuir plutôt que de vous battre, vous avez probablement tendance à éviter les situations difficiles. L’évitement peut apporter un soulagement à court terme, mais il aggrave les problèmes. Cherchez plutôt à voir votre anxiété comme un signe auquel vous devez porter attention. Dire simplement « je suis stressée à propos de l’argent », que ce soit à vous-même ou à un ami de confiance, peut aider.
Jacqueline n’avait jamais fait part de ses préoccupations financières à qui que ce soit. Lorsqu’elle en a parlé à quelqu’un de son groupe de soutien pour personnes divorcées, elle s’est sentie soulagée. Il s’avère que beaucoup de femmes traversent une période d’incertitude financière après un divorce.
Déterminez les causes de votre anxiété.
L’anxiété est un sentiment socialement acceptable que de nombreuses femmes sont à l’aise d’exprimer. Il s’agit toutefois d’un sentiment qui masque souvent d’autres émotions, comme la colère, la frustration et le chagrin. Prenez le temps de vous intéresser à ce qui peut être la source de vos inquiétudes. Demandez-vous si votre anxiété ne cache pas d’autres sentiments.
Jacqueline était très préoccupée par le fait de ne pas gérer ses finances de façon proactive. Après réflexion, elle a découvert qu’elle était fâchée contre son ex-mari parce qu’il ne l’avait pas incluse dans les réunions avec leur conseiller financier et qu’elle regrettait de ne pas s’être intéressée aux finances familiales lorsqu’elle était encore mariée.
Faites un premier pas vers le changement.
Changer ses comportements financiers est un processus qui prend du temps et qui se fait habituellement en plusieurs petites étapes. Maintenant que vous en savez plus sur vos émotions, déterminez une mesure que vous pouvez prendre pour changer la situation. Choisissez une mesure simple et réalisable qui vous permettra de vivre de petites réussites alors que vous travaillez à régler votre situation.
La première mesure que Jacqueline a prise fut de demander aux membres de son groupe de soutien pour personnes divorcées de lui recommander un conseiller qui tient compte des besoins des femmes. Elle ne s’est pas mis de pression pour prendre un rendez-vous. Son seul objectif était de recueillir des renseignements.
Prenez conscience des nouveaux sentiments qui se manifestent.
Attendez-vous à éprouver de nouveaux sentiments lorsque vous commencerez à agir. Il est normal d’avoir des craintes à propos du changement ou à l’idée de gérer son argent d’une manière différente. Prenez simplement conscience de ces nouvelles émotions au moment où elles apparaissent. Vivez-les et essayez de comprendre pourquoi vous vous sentez ainsi.
Jacqueline a senti son cœur battre de plus en plus vite et ses mains transpirer alors qu’elle était assise dans le bureau du conseiller. Sa bonne vieille amie l’anxiété était de retour. Cette fois-ci, elle a rapidement pris conscience de ses sentiments et en a parlé au conseiller. Elle craignait de ne pas avoir de connaissances suffisantes sur les placements. Le conseiller l’a rassurée en lui disant qu’elle pouvait en apprendre davantage et commencer par investir une petite somme pour s’exercer et devenir plus confiante.
Apprenez de vos erreurs.
Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon de gérer votre argent et de planifier votre avenir financier. Au lieu de chercher à atteindre la perfection, apprenez à tirer parti des erreurs financières que vous pourriez commettre. Profitez de chaque occasion pour apprendre et progresser afin d’éviter de répéter les mêmes erreurs.
Au fil du temps, Jacqueline a développé ses connaissances sur les placements, établi un budget et planifié son avenir financier de façon proactive. Le fait d’approfondir ses connaissances financières, de travailler avec un conseiller de confiance et de se baser sur ses émotions pour déterminer les prochaines étapes à suivre lui a été bénéfique. Elle a appris quelque chose de nouveau chaque fois qu’elle a fait une erreur financière.
La prochaine fois que vous sentirez votre anxiété monter, inspirez profondément et rappelez-vous qu’une relation saine avec l’argent repose à la fois sur la pensée rationnelle et la pensée émotionnelle. Suivez ensuite les cinq étapes décrites et transformez votre anxiété en action.

Cinq signes qui indiquent que vous vivez de l’anxiété financière

  1. Vous évitez d’ouvrir les factures lorsqu’elles arrivent dans votre boîte de courriel ou votre boîte postale.
  2. Vous ne pouvez vous empêcher de vérifier votre solde bancaire plusieurs fois par jour.
  3. Vous évitez de parler de finances avec votre partenaire ou vos amis parce que vous ne voulez pas vous disputer.
  4. Vous faites de l’insomnie parce que vous vous préoccupez d’un placement ou de vos habitudes de dépense ou parce que vous avez peur de ne pas gagner suffisamment d’argent comparativement à vos amis.
  5. Vous voulez en apprendre plus sur les finances, mais vous craignez d’avoir l’air stupide.

Renseignements sur Kathleen Burns Kingsbury
Kathleen Burns Kingsbury est experte en psychologie du patrimoine, fondatrice de KBK Wealth Connection, animatrice du balado Breaking Money SilenceMD et auteure de plusieurs livres, notamment How to Give Financial Advice to Women, How to Give Financial Advice to Couples et Breaking Money SilenceMD. Pour en savoir plus, consultez le site www.breakingmoneysilence.com.

Share This