Démarrer une entreprise peut être très emballant, mais aussi très intimidant. Il y a tant de choses à prendre en considération et d’étapes à suivre, et tout repose sur vous. Cela fait beaucoup de pression pour les nouveaux entrepreneurs, et même pour les professionnels chevronnés. Heureusement, il y a assez de propriétaires d’entreprise qui l’ont déjà fait pour que vous puissiez tirer des leçons de leurs réussites et de leurs échecs. Nous avons créé un guide détaillé pour vous aider à apprendre comment démarrer une entreprise. Il traite des aspects précédant et suivant le démarrage : exigences juridiques et financières, plans de marketing, constitution d’une équipe, service à la clientèle, etc.

Naturellement, compte tenu du climat économique et social actuel, le démarrage d’une entreprise comporte des obstacles supplémentaires auxquels les entrepreneurs n’ont jamais été confrontés auparavant. La COVID-19 a changé la façon dont de nombreux secteurs d’activité exercent leurs activités, en particulier dans le secteur de l’alimentation et du commerce de détail, mais dans de nombreux autres aussi. Le démarrage d’une entreprise après l’arrivée du coronavirus a toutefois l’avantage de permettre d’intégrer directement les pratiques d’exploitation (Votre équipe devra-t-elle travailler à domicile?) et les mesures de sécurité requises (Les membres de votre équipe ou vous interagirez-vous avec le public? Si c’est le cas, avez-vous l’équipement de protection individuelle approprié?). Dès le départ, vous pouvez mettre en œuvre des mesures qui répondent aux exigences gouvernementales et montrer à vos clients que vous vous souciez de leur santé et de leur sécurité. Vous avez également la chance de répondre aux nouveaux besoins des clients, qui ont évolué au cours de la pandémie. Il s’agit d’un service très précieux pour lequel les gens sont prêts à payer cher (parlez-en aux services de livraison de nourriture pour voir!).

Aucun démarrage d’entreprise n’est parfait. Vous n’aurez peut-être pas le temps et le budget nécessaires pour réaliser chaque étape présentée dans le guide, mais ce dernier comporte plusieurs éléments que, pour des raisons juridiques et financières, vous ne pouvez pas négliger. Nous les soulignerons afin que vous y portiez une attention particulière lorsque vous vous lancerez dans cette nouvelle aventure emballante!

 

Étape 1 : Planification

 

Vous avez eu une idée d’entreprise. Maintenant, comment faire pour la démarrer? Avant de commencer à concevoir vos cartes professionnelles, voici quelques étapes initiales qui vous aideront à consolider votre vision. Si vous démarrez une entreprise de A à Z, en tant que nouvel entrepreneur, ces étapes seront cruciales, car vous en apprendrez beaucoup sur l’aspect concret de la propriété d’entreprise : chiffres, lois et règlements – tous des détails à ne pas négliger.

 

1. Faites un remue-méninges sur votre idée de produit ou de service

À cette toute première étape du démarrage d’une entreprise, vous avez probablement une idée qui vous emballe, mais encore faut-il bien analyser sa viabilité.

Posez-vous les questions suivantes :

  • Qu’offre mon entreprise : un produit ou un service?
  • Quel problème mon entreprise résout-elle et pour qui?
  • Y a-t-il déjà des concurrents sur le marché et comment mon entreprise se démarquera-t-elle (et, espérons-le, excellera-t-elle)?

Cette recherche sur le secteur d’activité et vos concurrents devrait vous permettre de définir précisément ce que votre entreprise fera et quels seront vos avantages. Mettez-vous au défi de décrire aisément votre entreprise en une ou deux phrases.

 

2. Faites une recherche sur votre marché et vos clients potentiels

Une étude de marché vous aidera à mieux comprendre à qui votre entreprise offre ses services et combien vous devriez en demander. Parler avec vos clients potentiels est une forme simple et efficace d’étude de marché. Que ce soit dans le cadre d’un entretien ou d’un sondage écrit, posez des questions qui vous aideront à comprendre le problème que votre marché cible éprouve. Portez attention à ce que les gens pensent du problème et de la possibilité de le résoudre. Notez le langage qu’ils utilisent pour décrire leur expérience. Cela vous aidera à peaufiner votre produit ou service et guidera vos futurs efforts de marketing.

 

3. Constituez un réseau de soutien

Demandez conseil à un mentor d’affaires

Trouver un mentor d’affaires à ce stade peut s’avérer très avantageux. Vous êtes sur le point de faire face à de nombreux choix et défis, et si vous n’avez pas de partenaire (et même si vous en avez un), il peut être extrêmement utile d’avoir un ami ou un conseiller de confiance qui peut vous conseiller de manière objective. Souvent, votre partenaire d’affaires et vous serez trop près du problème pour trouver une solution, et quelqu’un qui ne fait pas partie de l’entreprise peut vous offrir un point de vue intéressant. Une personne qui a déjà démarré une entreprise aura aussi de sages conseils à offrir. Elle peut aussi vous aider à traverser les hauts et les bas de l’entrepreneuriat et vous expliquer comment démarrer une entreprise.

Trouvez des mentors qui partagent votre point de vue unique

Si vous êtes une femme entrepreneure, une personne autochtone, noire ou de couleur (PANDC) ou un membre de la communauté LGBTQ, il est particulièrement utile de trouver un mentor qui partage votre point de vue unique. Demander conseil à une personne qui a été confrontée aux défis que rencontrent les femmes entrepreneures ne pourra que vous aider à vous préparer aux moments difficiles qui vous attendent.

 

4. Élaborez un plan d’affaires

Vous avez choisi une idée d’affaires, mais il faut maintenant la définir. Votre plan d’affaires doit comprendre quelques éléments clés :

  • Un sommaire indiquant en quoi consiste votre entreprise et pourquoi elle aura du succès
  • Une description de l’entreprise
  • Une analyse du marché
  • Une description de l’organisation et de la gestion de l’entreprise
  • Une description détaillée de votre service ou de vos produits
  • Des plans de marketing et de vente
  • Les exigences et les sources de financement possibles
  • Les projections financières

Business model : nouvelle génération :un guide pour visionnaires, révolutionnaires et challengers est une excellente ressource pour aborder votre modèle d’affaires avec un regard neuf. De nombreux entrepreneurs le recommandent!

La rédaction d’un plan d’affaires peut sembler difficile aux premières étapes du démarrage d’une entreprise, alors qu’un si grand nombre de questions demeurent sans réponse, mais elle vous aidera à raffiner votre modèle d’affaires. Le plan n’a pas à être novateur ou exhaustif. Ce qui compte, c’est de dresser un plan général et de tenir compte de tous les facteurs. Cela vous aidera à répondre aux questions difficiles et fournira un cadre pour le démarrage. Demandez à n’importe quel entrepreneur et il vous dira que son entreprise actuelle ne ressemble en rien à ce qu’elle était dans le premier plan d’affaires (et c’est normal!). Laissez votre plan agir comme un guide à suivre tout au long de votre démarrage. Peut-être vous en tiendrez-vous au plan initial ou le modifierez-vous en cours de route.

Restez dans le court terme

En plus de peaufiner votre idée, vous voudrez parfaire votre plan de démarrage. C’est génial d’avoir une vision sur trois, cinq et dix ans, mais si votre entreprise ne passe pas à travers la première année, ces plans sont inutiles. Établir des plans à long terme risque aussi de vous empêcher de voir les nouvelles orientations et occasions qui se présenteront au cours de la première année.

Avoir une vision claire de la façon de démarrer une entreprise, être au fait des défis courants et faire preuve de souplesse vous sera utile à long terme. Dans la mesure du possible, évitez de surcharger vos plans de démarrage et employez-vous à faire une seule chose, mais à la faire très bien. Les « extras » viendront plus tard.

Étape 2 : Avant le démarrage

 

5. Passez en revue les aspects juridiques à considérer dans le démarrage d’une entreprise

Vous avez officialisé votre plan d’affaires et êtes impatient de le mettre en œuvre, mais avant de passer à l’étape suivante pour démarrer une entreprise, vous aurez de la paperasse à remplir. Les considérations juridiques liées au démarrage d’une entreprise sont parmi les plus importantes pour vous protéger, ainsi que votre entreprise. Pour commencer, vous devrez enregistrer votre entreprise auprès du gouvernement. Vous pouvez enregistrer votre entreprise en tant qu’entreprise à propriétaire unique, société en nom collectif ou incorporation. Le type d’entreprise choisi déterminera la responsabilité que vous assumerez personnellement et les déductions fiscales auxquelles vous aurez droit. Si même ces premières questions vous donnent le vertige, songez à faire appel à un avocat en droit des affaires. Et même si elles vous semblent assez simples, en embaucher un peut s’avérer judicieux. Un avocat peut vous guider dans chaque décision et vous aider à en évaluer les avantages et les inconvénients. Quand un entrepreneur dit ne pas avoir les moyens de se payer un avocat, en vérité, il n’a pas les moyens de s’en passer.

Voici d’autres considérations d’ordre juridique :

 

Considérations relatives à la protection de la propriété intellectuelle

Marques de commerce

Une marque de commerce s’applique à un mot, à une expression ou à un dessin qui distingue la source d’un bien ou d’un service. Elle s’applique habituellement aux noms de marque, aux slogans et aux logos. Même si vous n’êtes pas légalement tenu de déposer une marque pour ces aspects de votre entreprise, la protection de votre propriété intellectuelle comporte des avantages juridiques. Cliquez ici pour connaître les étapes à suivre pour enregistrer une marque de commerce.

Droits d’auteur

Les droits d’auteur s’appliquent à une œuvre originale (comme une chanson ou un dessin) et, en tant que détenteur du droit d’auteur, vous pouvez accorder une licence concernant cette œuvre ou la vendre. Cela signifie généralement que vous surveillez la façon dont votre travail est rendu accessible au public.

Brevets

Les brevets protègent les nouvelles inventions. Un brevet vous confère des droits juridiques qui vous protègent contre ceux qui pourraient voler votre idée et en tirer profit. Faire une demande de brevet est habituellement un processus long et coûteux. Si cela fait partie du démarrage de votre entreprise, vous devrez établir un budget et planifier en conséquence.

 

6. Passez en revue les aspects financiers à considérer dans le démarrage d’une entreprise

Dans votre plan d’affaires, vous devriez avoir estimé vos coûts de démarrage, des menues dépenses (comme l’incorporation) aux coûts plus élevés liés à l’achat de produits si votre entreprise vend des biens, loue des locaux et embauche du personnel.

Évaluez de façon réaliste ce qu’il en coûtera pour démarrer votre entreprise et déterminez si vous avez mis suffisamment de capital de côté pour couvrir non seulement les coûts de démarrage de votre entreprise, mais aussi ceux de sa première année d’activité. Comme vous ne pouvez pas compter sur les bénéfices de la première année pour couvrir vos dépenses, vous devez être très prudent dans vos prévisions budgétaires et financières.

Sources de capital

  • Prêts : Un prêt est un montant d’argent fourni immédiatement à l’entreprise, qui doit être remboursé dans les délais convenus, plus les intérêts.
  • Subventions : Une subvention est un montant d’argent donné, qui n’a pas besoin d’être remboursé.
  • Investisseurs : Les investisseurs fournissent du capital à l’entreprise et peuvent être remboursés de diverses façons. Souvent, l’investisseur offre du capital en échange d’un pourcentage de l’entreprise.

Si vous déterminez que vous avez besoin de prêts ou d’investisseurs pour démarrer votre entreprise, un conseiller financier de votre banque peut vous aider. Et pendant que vous y êtes, profitez-en pour ouvrir un compte d’entreprise en bonne et due forme. Mieux vaut ne pas gérer vos opérations bancaires d’entreprise au moyen de votre compte de services bancaires aux particuliers. Lorsque viendra la période des impôts, votre comptable vous en sera reconnaissant!

Si vous démarrez votre entreprise en qualité de femme, de PANDC ou de membre de la communauté LGBTQ, cherchez une institution bancaire qui soutient les entrepreneurs comme vous!À BMO, nous avons pris l’engagement de favoriser le progrès financier des femmes, tant sur le plan personnel que professionnel. Cette initiative offre un soutien unique pour donner aux femmes propriétaires d’entreprise les moyens de gérer les finances de leur entreprise, tant lors de son démarrage que de son exploitation.

 

Établissez une tenue de livres et de dossiers adéquate pour votre entreprise

Avant toute chose, avant même de songer au jour du démarrage, consultez votre conseiller financier et votre comptable pour vous assurer que vous gérez adéquatement vos finances et que vous assurez un suivi complet pour mettre toutes les chances de votre côté pour passer une période des impôts harmonieuse. Vous devrez notamment faire le suivi des états financiers, des contrats, des relevés d’employés, des factures, des reçus, ainsi que de l’ensemble des déclarations de revenus et documents fiscaux.

Considérations relatives à la comptabilité et à la fiscalité

Essentiellement, vous devriez exploiter votre entreprise conformément aux normes canadiennes d’audit et tenir des dossiers financiers à jour et faciles à consulter. Vous voudrez tenir compte des éléments suivants :

  • Les trois principales options de norme comptable au Canada : Normes internationales d’information financière (IFRS), Normes comptables pour les entreprises à capital fermé (NCECF) et rapports non conformes aux principes comptables généralement reconnus (PCGR) (à des fins fiscales)
  • Si votre conseiller financier et votre comptable sont au fait de ces lignes directrices

 

7. Vérifiez les permis et les licences requis pour votre entreprise

Faites preuve de diligence raisonnable et assurez-vous d’avoir tous les permis et licences nécessaires pour exploiter votre entreprise, à défaut de quoi vous exposerez cette dernière (et vous-même) à de grands risques. Il s’agit d’un autre domaine où un avocat en droit des affaires peut vous être d’une aide précieuse.

PerLE, l’outil de recherche du gouvernement du Canada, permet de trouver facilement les permis et les licences qui touchent votre entreprise par emplacement et par secteur d’activité. Cet outil est essentiel, car les permis et les licences peuvent varier d’une province à l’autre.

 

8. Passez en revue les considérations relatives à l’assurance pour protéger votre entreprise

Pour vous protéger, votre entreprise et vous, alors que vous entamez cette formidable aventure, songez à souscrire une assurance. Selon la nature de votre entreprise, vous pouvez déterminer le type de couverture dont vous avez besoin. Un courtier d’assurance vous aidera à trouver la compagnie et la couverture qui conviendront le mieux à vos besoins. Au début de votre recherche, vous devriez tenir compte de certains facteurs importants, notamment les franchises, les limites de couverture et les exclusions des régimes d’assurance.

Les types courants de protection requis pour les entreprises (toutes tailles confondues) comprennent :

  • Assurance responsabilité civile générale
  • Assurance responsabilité de produits
  • Assurance responsabilité professionnelle
  • Assurance des biens
  • Assurance maladie pour les employés
  • Assurance contre les accidents du travail

Étape 3 : Démarrage

 

9. Rédigez un plan de marketing (pour le démarrage et la première année)

Avant de démarrer votre entreprise, vous avez besoin d’une stratégie solide pour faire connaître votre nouvelle entreprise et joindre vos clients potentiels. Voici les éléments fondamentaux que doit comprendre votre stratégie :

Établissez des objectifs concrets

Vous pouvez vous inspirer d’autres campagnes de marketing, mais vos priorités seront propres à votre entreprise. Définir l’objectif de votre plan de marketing vous aidera à rester concentré, à vous assurer que votre budget de marketing est dépensé judicieusement et à mesurer votre réussite. Voici quelques objectifs courants que vous pourriez vous fixer pour votre première année d’activité :

  • Faire connaître votre marque
  • Cultiver l’autorité de la marque au sein de votre secteur d’activité
  • Accroître le nombre d’abonnés aux bulletins par courriel ou aux médias sociaux
  • Convertir les nouveaux clients (ventes ou création de comptes)
  • Conserver les nouveaux clients

Déterminez les tactiques à employer

Résistez à la tentation d’essayer toutes les tactiques de marketing à votre disposition. Vous n’avez pas non plus à choisir les options les plus récentes ou les plus populaires. Concentrez-vous plutôt sur quelques tactiques qui vous aideront à atteindre au mieux vos objectifs de marketing. Choisissez des tactiques qui conviennent à votre budget, à vos ressources et à vos connaissances personnelles. Voici quelques tactiques que vous pourriez envisager :

  • Publicité payée (imprimée, télévisée, radio, médias sociaux ou contenu commandité)
  • Partenariats ou commandites avec des médias ou des entreprises complémentaires
  • Marketing de contenu, comme des articles à valeur ajoutée, des vidéos ou des balados (publiés sur votre site Web, dans les médias sociaux ou dans les circuits de vos partenaires)
  • Marketing expérientiel ou événementiel
  • Marketing direct
  • Relations publiques
  • Concours ou cadeaux

Déterminez les indicateurs clés de performance et les jalons

Quels indicateurs vous indiqueront si les tactiques que vous avez choisies permettent d’atteindre les objectifs que vous avez fixés? Concentrez-vous sur quelques mesures adaptées à vos objectifs et veillez à ce qu’elles vous fournissent les renseignements dont vous avez besoin pour prendre des décisions concrètes.

Si votre objectif est de faire connaître votre entreprise, vos mesures peuvent être larges, comme le nombre de personnes qui ont vu votre marque ou interagi avec elle (p. ex., impressions, visites de pages, participants à un événement). Vous pourrez prendre vos futures décisions de marketing en comparant le nombre de personnes que vous êtes parvenu à joindre au montant que vous avez dû dépenser pour y arriver.

Si votre objectif est de convertir un nouveau client, vous pouvez utiliser une mesure plus précise, comme le coût par acquisition. Les mesures plus générales ne vous indiqueront pas si vous réussissez, mais elles peuvent fournir un contexte pour la prise de décisions futures. Par exemple, il est utile de savoir combien de personnes ont vu votre matériel de marketing et à combien de conversions il a donné lieu.

Faites une recherche et établissez un budget

Il n’y a pas de bonne façon d’élaborer un plan de marketing, même pour des entreprises semblables. Cherchez où se trouvent les personnes que vous voulez joindre et quelles sont vos options pour interagir avec elles. Vous devrez peut-être tester certaines de vos tactiques pour déterminer celles qui vous permettront d’obtenir les meilleurs résultats selon votre budget. Voici quelques questions importantes à vous poser, ou que toute organisation que vous payez pour vous aider en matière de marketing devrait se poser :

  • Quel public est-ce que cela m’aidera à atteindre (et est-ce celui que j’essaie de cibler)?
  • Quels objectifs précis est-ce que cela m’aidera à atteindre?
  • Comment puis-je déterminer si cela fonctionne?
  • À quels résultats précis puis-je m’attendre? (En fonction de campagnes antérieures ou d’études de cas.)

Lorsque vous établissez votre budget, indiquez les résultats estimés. Vous pourrez revoir ces prévisions à mesure que vous saurez davantage ce qui fonctionne pour votre propre entreprise. Cela vous aidera à orienter vos futurs plans de marketing et budgets.

 

Marketing et promotion pour votre entreprise

Votre plan de marketing une fois l’entreprise démarrée différera légèrement de vos plans en vue du démarrage. Il est donc judicieux d’élaborer un plan de marketing pour la deuxième étape qui vous servira de feuille de route à mesure que votre entreprise fera son petit bonhomme de chemin à travers les premières années. Peut-être que votre stratégie de démarrage n’a pas fonctionné ou qu’au cours du démarrage, vous avez découvert un public que votre entreprise a vraiment interpellé. C’est maintenant l’occasion de changer de direction ou de tirer parti de la réussite de votre démarrage.

Votre plan de marketing doit viser à confirmer et à étoffer les éléments suivants :

Votre produit

Cela pourrait être particulièrement difficile si votre « produit » n’est pas un bien durable. Vos services doivent tout de même être définis concrètement afin que vous puissiez établir leur prix avec assurance. Et si vous ne pouvez pas expliquer facilement votre produit, comment voulez-vous que votre client sache ce que vous vendez? Passez en revue votre étude de marché pour voir quels sont les problèmes que vous essayez de résoudre pour vos clients. Si d’autres services sont demandés, examinez attentivement la question avant d’accepter de les offrir et d’en établir le prix.

Votre tarification

La tarification de vos biens et services est l’un des aspects les plus délicats de l’exploitation d’une entreprise. Des prix trop élevés risquent de repousser les clients. Des prix trop bas risquent de plonger votre entreprise dans le rouge. C’est ici que votre étude de marché vous sera utile. (Indice, indice.) Quel problème éprouvent vos clients potentiels et comment le réglez-vous? Offrir une valeur claire vous aidera à établir le prix de vos offres en toute confiance.

Votre promotion

La création d’un plan de promotion de votre entreprise au cours de la première année vous servira de feuille de route pour vos initiatives. Il vous permettra de planifier votre temps et, plus important encore, votre budget. Vous avez peut-être plusieurs idées grandioses; les coucher sur papier vous aidera à estimer le temps et le budget nécessaires pour les mener à bien. À partir de là, vous pouvez hiérarchiser leur valeur pour la croissance de votre entreprise, puis décider de les réaliser toutes ou non.

La promotion croisée est un excellent moyen de sensibiliser les gens de manière rentable et de soutenir les entreprises et les entrepreneurs partageant une vision similaire. Que ce soit en participant à des événements sectoriels ou en puisant dans les ressources de la collectivité dans laquelle votre entreprise est établie, les relations que vous formez peuvent mener à toutes sortes d’occasions. Ne sous-estimez jamais l’importance d’un salut amical ou d’un rassemblement communautaire.

Votre emplacement

Déterminer l’emplacement de votre entreprise (à la maison, en ligne, dans un magasin ou dans d’autres établissements) vous aidera à évaluer les coûts supplémentaires. Si, par exemple, vous souhaitez transformer votre boutique en ligne en une boutique traditionnelle ou organiser une boutique éphémère, vous devrez établir un budget à cette fin plus tard.

Peu importe l’emplacement principal de votre entreprise, la conception d’un site Web contenant tous les renseignements pertinents devrait faire partie intégrante de votre plan de marketing. Un site Web offre un espace accueillant et attirant pour vos clients.

Votre emballage

L’emballage peut en dire long sur un produit et sur votre entreprise. Si celle-ci est engagée sur le plan de la durabilité, vous chercherez probablement des emballages biodégradables. Si vous vous présentez comme une marque de luxe, peut-être souhaiterez-vous faire attention au moindre détail et créer une expérience de « déballage » complète avec des rubans, des papiers de soie et des messages. Chaque point de contact est l’expression de votre marque et communique aux clients qui vous êtes. Nous savons tous que les gens se fient aux apparences, et il en va de même pour votre emballage. Profitez de cette occasion pour faire connaître la position de votre entreprise aux clients.

Votre positionnement

Par positionnement, nous entendons ce que les clients pensent de votre entreprise. Où vous situez-vous dans le cœur et l’esprit de vos clients? Quels mots utiliseraient-ils pour décrire votre entreprise? Dans tout ce que votre entreprise fait, gardez toujours à l’esprit l’incidence que cela aura sur son positionnement dans l’esprit de vos clients.

Votre clientèle

Avoir une idée précise de votre clientèle vous aidera à déterminer la meilleure façon de la joindre. Si votre marché cible est celui des aînés, vous ne ferez probablement pas de publicité sur TikTok. Connaître votre public cible vous aidera à créer vos messages clés, votre positionnement en magasin et même vos tactiques de service à la clientèle. Connaître votre clientèle est essentiel à la réussite de votre entreprise, à chaque étape.

Comptez sur les médias sociaux pour accéder à de nouveaux publics. Vous trouverez peut-être que votre entreprise convient mieux à une plateforme qu’à une autre, mais il est tout de même bon d’assurer une présence sur plusieurs plateformes. Consultez le guide de BMOpourElles sur les médias sociaux, qui présente les différentes plateformes, ainsi que des données démographiques sur chacune d’elle et d’autres critères qui vous aideront à déterminer celle qui convient le mieux à votre entreprise.

Pour obtenir d’autres conseils sur la promotion de votre entreprise, consultez le site BMOpourElles.

 

10. Définissez votre stratégie de vente

Vous aviez peut-être une stratégie de vente en tête lorsque vous avez pris la décision de démarrer une entreprise, mais ne soyez pas surpris si celle-ci change une fois votre entreprise démarrée. Quand vous commencerez à interagir avec les clients, vous aurez l’occasion de tester différentes approches et de trouver ce qui fonctionne le mieux. N’oubliez pas que vous pourrez devoir adopter différentes stratégies pour différents clients, et qu’à mesure que vous agrandirez votre équipe, chaque membre utilisera la stratégie qui lui convient le mieux. Chacun a sa propre technique de vente, alors ne vous en tenez pas à une approche unique pour votre entreprise, votre équipe ou vous-même.

 

Apprenez comment promouvoir votre entreprise

Une fois votre entreprise démarrée, vous vous retrouverez continuellement dans des situations où vous devrez inopinément en faire la promotion. Vous ne vous en rendez peut-être pas compte sur-le-champ, mais chaque fois que vous expliquez votre entreprise, vous passez le mot et ne savez jamais quel contact pourrait déboucher sur une occasion. Prenez le temps de vous exercer et de peaufiner votre argumentaire. Testez-le auprès de clients potentiels, d’amis, de membres de votre famille et, surtout, de mentors d’affaires. Votre argumentaire doit être convaincant, mais facile à comprendre et dynamique. Il devrait expliquer comment votre entreprise résout un problème et en quoi elle est unique. Limitez-vous à 60 secondes et laissez toujours la chance à vos interlocuteurs de poser des questions, de formuler des critiques constructives et de faire des suggestions. Un argumentaire éclair d’une minute peut faire la différence entre un placement de 60 000 $ et un regard vide. Il vaut donc la peine de le peaufiner.

 

Apprenez à parler en public avec assurance

Lorsque vous commencerez à promouvoir votre entreprise et à interagir avec les acteurs de votre secteur d’activité, vous découvrirez rapidement votre degré d’aisance à parler en public. Pour une personne qui a une peur bleue de parler aux gens, même interagir avec les clients peut être stressant. Prendre la parole lors d’événements sectoriels, aussi importants soient-ils, peut provoquer un stress durant les semaines qui précèdent. D’une façon ou d’une autre, trouver la confiance nécessaire pour parler en public vous aidera considérablement à vous adapter à votre nouveau rôle de propriétaire d’entreprise. Votre entreprise bénéficiera grandement de cet investissement dans cet aspect du développement personnel au moyen de coaching, de cours ou de groupes communautaires.

 

Bâtissez votre propre communauté de soutien

Lorsque vous faites la promotion de votre entreprise, gardez toujours à l’esprit votre public et n’hésitez pas à trouver des groupes partageant vos idées. Par exemple, une femme propriétaire d’entreprise peut avoir beaucoup à gagner à faire appel à une communauté de femmes propriétaires d’entreprise. Elles partageront les mêmes points de vue et défis uniques, et seront en mesure de donner des conseils portant expressément sur les entreprises appartenant à des femmes. Elles peuvent également vous mettre en contact avec des investisseurs ou des partenaires qui appuient les femmes en affaires.

 

11. Définissez votre approche en matière de service à la clientèle

Que votre entreprise compte un seul employé ou une centaine, vous devez déterminer l’approche de votre entreprise en matière de service à la clientèle. Serez-vous indulgent ou ferme? Amical ou formel? En établissant rapidement vos principes de service à la clientèle, vous uniformiserez la façon d’interagir avec les clients et bâtirez une réputation pour votre entreprise.

 

ÉTAPE 3 : UNE FOIS L’ENTREPRISE DÉMARRÉE

 

Conseils pour les secteurs spécialisés

Bien que les étapes essentielles pour démarrer une entreprise soient les mêmes dans l’ensemble, il y a certains conseils utiles et choses à ne pas oublier dans le cas des entreprises spécialisées.

Comment démarrer une entreprise en ligne

Il y a des avantages et des inconvénients à exploiter une entreprise en ligne. Cette option est relativement peu coûteuse, car elle ne nécessite aucun magasin ou bureau. Mais les entreprises en ligne comportent aussi leur propre lot de défis et de risques. La sécurité est l’un des facteurs les plus importants dans l’exploitation d’une entreprise en ligne. Lorsque vous stockez des données et des renseignements de nature délicate sur les clients, vous devez en assurer une gestion fiable et rendre des comptes à vos clients.

Pour obtenir un aperçu plus détaillé, consultez ce guide pratique et détaillé sur le démarrage d’une entreprise en ligne. [Lien vers l’article de BMO : Comment démarrer une entreprise en ligne]

Comment démarrer une entreprise de services

Le démarrage d’une entreprise de services s’accompagne d’incitatifs importants, mais aussi d’une foule de défis. L’avantage d’une entreprise de services, c’est que vous vendez un produit incorporel, ce qui signifie que vos coûts de démarrage sont généralement moins élevés, car vous n’investissez pas dans des biens à vendre, vous êtes les biens! Une entreprise de services exige toutefois beaucoup d’interaction avec les clients. Des éléments comme le service à la clientèle, l’équipe que vous embauchez et, bien entendu, la nécessité et la qualité du service offert seront donc essentiels à la réussite de votre entreprise.

Comment démarrer une boutique de vêtements

Le secteur de la mode est volatil, ce qui en fait un secteur risqué. Comme les tendances évoluent au cours de cycles de trois à quatre mois, les experts du secteur suggèrent de mettre l’accent sur ce qui rend votre entreprise unique et de rester fidèle à votre marque, plutôt que de sauter sur les tendances. Laissez les tendances s’adapter à votre marque, et non l’inverse. Il est également essentiel de connaître votre profil démographique et la taille de votre clientèle. Les stocks représentent un investissement important, vous devez donc veiller à ce que vos achats soient aussi exacts et efficaces que possible.

Comment démarrer une entreprise alimentaire

Dans l’univers de l’alimentation, votre plus grande préoccupation doit être la santé et la sécurité. Vous devez connaître les lois en matière d’alimentation et les exigences en matière de permis sur le bout des doigts. Menez une enquête approfondie sur votre chaîne d’approvisionnement et demandez à votre avocat en droit des affaires de confirmer chaque détail.

Comment démarrer une entreprise de services-conseils

L’avantage d’une entreprise de services-conseils est son coût de démarrage relativement bas. Vous vendez vos propres connaissances et compétences, et à moins d’avoir l’intention de prendre de l’expansion et d’embaucher une équipe, vous pouvez facilement diriger votre entreprise de chez vous. Il se peut même que vous ayez déjà les relations et les indications de clients nécessaires pour vous éviter de mener une vaste campagne de marketing. Assurez-vous simplement d’avoir les certifications ou les licences nécessaires pour diriger le type cabinet d’experts-conseils en question.

Il n’y a que quelques marchés à créneaux dans lesquels vous pouvez vous aventurer. Quel que soit le secteur d’activité, vous voudrez faire preuve de diligence raisonnable et tirer le maximum d’enseignements des études de cas.

Démarrer une entreprise sera toujours une initiative emballante et effrayante. Savoir comment démarrer une entreprise demande des années d’expérience et, même alors, la vie nous réserve parfois de mauvaises surprises. Le meilleur conseil à garder à l’esprit lorsque vous démarrez une nouvelle entreprise est de faire preuve de souplesse. Servez-vous des présentes lignes directrices comme feuille de route, demandez conseil à des conseillers de confiance et restez positif. Vous connaîtrez assurément des revers. Démarrer une entreprise vous coûtera probablement plus cher et vous prendra plus de temps que prévu. La façon dont votre entreprise et vous choisissez de relever ces défis définira qui vous êtes en tant que dirigeant et quelle place occupera votre entreprise sur le marché.

 

Sources:

  1. Forbes
  2. U.S. Small Business Administration
  3. Entrepreneur
  4. Shopify Blog
  5. Shopify Blog
  6. Entrepreneur
  7. Copyright Alliance

 

À propos de l’auteure :
Newsworthy Co. est une agence de développement de contenu détenue et gérée par des femmes, et la créatrice de The Bullet, un aperçu des nouvelles quotidiennes. L’équipe apporte plus de 20 ans d’expérience professionnelle dans le domaine du numérique à la création de contenu rédactionnel de marque (couvrant tout, de la mode à la finance). Apprenez-en plus sur wearenewsworthy.ca.

 

Avis de non-responsabilité: les informations fournies dans cet article ne constituent pas et ne sont pas destinées à constituer des conseils juridiques, financiers ou de comptabilité. Toutes les informations ainsi que le contenu et le matériel disponibles dans cet article sont à titre informatif uniquement.

Share This