Le défi WE Empower des Nations Unies est la première compétition commerciale mondiale pour les femmes entrepreneures dont les entreprises poursuivent les objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies et incitent des collectivités entières à agir pour créer le monde que nous voulons d’ici 2030. Le défi récompense les femmes entrepreneures qui font progresser les ODD grâce à leurs pratiques d’affaires. Cette année, les lauréates participeront à une série de rencontres et de formations virtuelles, et auront l’occasion de présenter leur entreprise dans le cadre d’une compétition animée par Diane von Furstenberg, conceptrice de mode, activiste et membre du conseil d’administration de Vital Voices. Elles courent la chance de recevoir une subvention de 20 000 $.

Les objectifs du programme sont de rendre hommage aux femmes entrepreneures innovantes qui atteignent les ODD au moyen de pratiques d’affaires durables, d’investir dans les femmes entrepreneures les plus inspirantes et les plus transformatrices et de sensibiliser la communauté mondiale à la valeur que ces dernières apportent et peuvent apporter aux ODD.

 

Lauréates de 2020

Mavis Nduchwa
Région du monde : Afrique subsaharienne
Fondatrice et chef de la direction, Kalahari Honey
Botswana

Mme Nduchwa est fondatrice et chef de la direction de Kalahari Honey, une entreprise sociale qui utilise l’apiculture pour atténuer les conflits humains et fauniques tout en transformant les collectivités rurales. Le Botswana abrite la plus grande population d’éléphants au monde. Chaque année, des agriculteurs perdent la vie et leurs récoltes à cause d’éléphants. Kalahari Honey forme les paysannes des zones infestées d’éléphants et leur fournit des ruches qu’elles utilisent comme clôtures le long de leurs fermes. Les ruches créent une barrière naturelle; comme les éléphants détestent les abeilles, ils se tiennent à l’écart. Les femmes récoltent ensuite le miel des ruches, que Kalahari Honey rachète et vend sous forme de miel biologique brut du désert, créant ainsi une nouvelle source de revenus pour les quelque 500 paysannes avec lesquelles elles travaillent.

Objectifs de développement durable : 2 (Faim « zéro »), 5 (Égalité entre les sexes) et 11 (Villes et communautés durables)

 

Alison Price

Région du monde : Asie-Pacifique
Fondatrice et directrice générale, SoilCyclers
Australie

Alison Price est fondatrice et directrice générale de SoilCyclers, une entreprise qui travaille avec des clients du secteur de la construction, des déchets et de l’exploitation minière afin de recycler les matériaux indésirables de leurs sites et les transformer en matériaux qu’ils peuvent utiliser dans le cadre de leurs projets. Sa mission est de faire en sorte que le recyclage sur place devienne la norme pour ces secteurs. Dans cette optique, elle leur offre des solutions novatrices et rentables pour sauver la planète, qui réduisent l’utilisation des ressources vierges, évitent le risque d’importer des contaminants dans des sites et transforment sur place les déchets en matières réutilisables. Chaque année, l’entreprise recycle environ un demi-million de mètres cubes de terre et retire environ 30 000 chargements de déchets des routes locales. L’entreprise crée également des emplois bien rémunérés pour les femmes et les jeunes dans un secteur traditionnellement dominé par les hommes, grâce à son programme de formation d’opératrice d’usine.

Objectifs de développement durable : 5 (Égalité entre les sexes), 12 (Consommation et production durables) et 13 (Mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques)

 

Sarah El Battouty

Région du monde : Grand Moyen-Orient et Afrique du Nord
Fondatrice, ECOnsult
Égypte

Sarah El Battouty est la fondatrice d’ECOnsult, une société d’architecture et de stratégies environnementales primée qui vise à changer la façon dont les bâtiments sont construits en Égypte. Sa mission est de construire des bâtiments écologiques abordables qui permettent d’économiser de l’énergie, de l’eau et des matériaux, non seulement pour répondre aux besoins de l’entreprise, mais aussi à ceux de la collectivité qui entoure la structure. ECOnsult y parvient en créant des partenariats avec des chaînes d’approvisionnement locales abordables, en employant de la main-d’œuvre locale pour ses projets et en utilisant jusqu’à 70 % de matériaux recyclés dans les aménagements intérieurs. Seule entreprise égyptienne à être à l’origine d’un modèle de conception durable et localisée, ECOnsult est également fière d’être une entreprise certifiée à salaire égal appartenant à des femmes, dont le personnel est composé à 50 % de femmes dans un secteur dominé par les hommes.

Objectifs de développement durable : 9 (Industrie, innovation et infrastructures), 11 (Villes et communautés durables) et 13 (Mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques)

 

Danielle Sharaf

Région du monde : Grand Moyen-Orient et Afrique du Nord
Fondatrice, Switch
Pakistan

Danielle Sharaf est la fondatrice de Switch, une entreprise de solutions mobiles qui produit des SMS enrichis, des solutions de réponse vocale interactive et des solutions numériques pour les utilisateurs de services mobiles dans les marchés en développement. Dans le cadre de sa mission « Mobile For Change », Switch se concentre sur les messages texte et les services audio, puisque 65 % des gens au Pakistan utilisent encore les services téléphoniques mobiles de base sans accès à Internet. Switch-ITC rejoint plus de 17 millions d’utilisateurs de services mobiles par l’intermédiaire des services qu’elle offre dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’inclusion financière, de l’agriculture et de l’avancement professionnel. Elle leur fournit des renseignements fiables, leur donne accès à des plateformes d’apprentissage et leur présente des occasions de croissance socio-économique. En réponse à COVID-19, Switch diffuse du contenu texte et audio sur le virus, qui atteint environ 2,7 millions de Pakistanais des régions rurales, dans leurs langues régionales.

Objectifs de développement durable : 3 (Bonne santé et bien-être), 4 (Éducation de qualité) et 8 (Travail décent et croissance économique)

 

Valrie Grant

Région du monde : Amérique latine et Caraïbes
Fondatrice, GeoTechVision
Jamaïque

Valrie Grant est la fondatrice de GeoTechVision, une entreprise qui utilise les technologies de l’information et des communications (TIC) pour offrir des solutions durables qui ont une incidence positive sur les collectivités. Grâce aux technologies spatiales novatrices, l’entreprise soutient des solutions de ville intelligente. Elle contribue également à combler le fossé numérique en permettant aux étudiants sous-représentés et mal desservis de se perfectionner grâce à des outils technologiques. L’entreprise travaille avec les femmes entrepreneures, les femmes des secteurs technologiques et les gouvernements des Caraïbes et les renseigne sur la façon d’utiliser la localisation pour mettre en œuvre des solutions qui ont une incidence sur les objectifs de développement durable. GeoTechVision les expose aux domaines des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques (STIM) par l’intermédiaire de diverses initiatives, comme des camps technologiques, du mentorat et des activités sur les femmes travaillant dans les domaines de la Mise à l’essai intégrée des contrôles et des Systèmes d’information géographique.

Objectifs de développement durable : 4 (Éducation de qualité), 5 (Égalité entre les sexes) et 11 (Villes et communautés durables)

 

Bessie Schwarz

Région du monde : Europe, Amérique du Nord et autres
Cofondatrice, Cloud to Street
États-Unis

Bessie Schwarz est cofondatrice de Cloud to Street, une plateforme de cartographie des inondations de premier plan, conçue pour protéger les collectivités les plus vulnérables au climat. L’entreprise utile les satellites mondiaux, la science de pointe et les renseignements locaux pour surveiller les inondations du monde entier en temps quasi réel et analyser à distance l’exposition d’une région aux inondations. Sa mission est de veiller à ce que tous les gouvernements vulnérables aient accès à l’information de grande qualité dont ils ont besoin pour se préparer aux catastrophes de plus en plus fréquentes et y réagir. Cloud to Street est ou a été utilisée par des gouvernements de 15 pays et est sur la bonne voie pour offrir protection et assurance contre les inondations à 10 millions de personnes au cours des 5 prochaines années.

Objectifs de développement durable : 2 (Faim « zéro »), 11 (Villes et communautés durables) et 13 (Mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques)

Share This